About Us Le principal critère d'appréciation et d'évaluation d'un fonds de commerce sera mathématique, à savoir le chiffre d'affaires réalisé par le vendeur. On va généralement se référer au C.A. Hors TVA étant donné que la TVA ne profite aucunement à l'exploitant de l'activité à céder.

Attention toutefois qu'il convient de relativiser le Chiffre d'affaires d'une exploitation, notamment au travers les éléments d'exploitation qui peuvent faire varier la rentabilité de l'activité, comme par exemple le loyer mensuel.

La principale méthode de travail est celle qui part de l'excédent brut d'exploitation (c'est ce qu'il va rester après déduction du chiffre d'affaire des frais de personnel et des charges extérieures). A cet égard, on va donc retenir environ 3x l'excédent brut d'exploitation avec toutefois certaines pondérations (nous vérifions par exemple les salaires du ou des dirigeants si l'activité s'exerce au travers une SARL).

Certaines activités ne rentrent toutefois pas dans ce "barème d'évaluation", notamment dû au secteur d'activité ou à une éventuelle protection de secteur ou de marques. A l'inverse, certaines localisations viennent pénaliser l'évaluation.

Il sera donc important de s'entourer de l'avis d'un expert. Outre l'agent immobilier, un expert-comptable sera le plus à même de définir les critères de l'activité à remettre, en pondérant son évaluation au regard de la réalité économique de l'activité.