Les arbres ne montent pas au ciel…. et pourtant !

Les stats sont là pour nous semer le doute !

Oui, les prix de l’immobilier continuent de grimper et ce que l’on peut dire, c’est que le % d’augmentation fait attraper le tournis.  plus de 16% sur le prix des logements en moyenne, c’est à ne plus comprendre ce qui explique cela.  Faut-il relativiser ces chiffres et rester prudent dans l’analyse?  Le rapport transmis en avril 2021 sur la situation du marché immobilier trouve une explication dans certains programmes neufs « de grande envergure » qui peuvent venir bouleverser les stats sur une région déterminée.  En prenant en compte cet élément, on relative alors la courbe de croissance, mais tout de même!  La croissance reste une valeur indéniable, venant ainsi confirmer le placement en immobilier comme une valeur sûre!

Ce que nous retiendrons également, c’est que le NEUF se vend entre 15 et 20% plus cher que l’existant pour une surface comparable.  Que le centre ville reste une zone marquée par la croissance exponentielle et qu’enfin, plus il y a de m2 et plus la valeur du bien diminue.  Là aussi, il faudra donc raison garder dans les estimations de biens dont la surface nette habitable dépasse les 90 m2.

Pour la région SUD, c’est ROESER qui passe en zone attractive, avec une moyenne des prix relevante. Dans l’ouest, ce sont toujours les villes de Bertrange, Strassen qui restent leader dans la course des prix au m2.  La région centre n’échappe évidemment pas à la règle puisque l’on y constate les prix les plus élevés, sans aucune surprise.

Le rapport STATEC notamment démontre que le marché immobilier luxembourgeois n’a pas été impacté par la crise de 2020 et laisse présager de belles perspectives dans les prochains mois.  La sortie de crise est à l’horizon du 3ème trimestre, si l’on en croit les stratégies gouvernementales européennes qui laissent entendre une reprise d’activités d’ici les six prochains mois.

La forte demande actuelle sur les estimations de biens laisse entrevoir un élargissement du portefeuille de biens disponibles à la vente pour le second semestre – ce qui permettra de répondre à la demande, toujours aussi forte, sur le marché des acquéreurs.

Au niveau des projets immobiliers, nous constatons là aussi une vraie dynamique.  Nous présentons très souvent des opportunités à nos partenaires, ce qui laisse entrevoir de belles perspectives de développement à l’horizon 2022/2023 – même si à notre niveau, les projets immobiliers sont très souvent à taille (très) humaine et restent très souvent dessinés dans une perspective de 10 à 12 unités par projet.

Les arbres ne montent pas au ciel, mais nous avons envie de vous dire que de là où ils montent, nous avons une très belle vue! (sourire).

Le réseau idemmo se tient à votre entière disposition pour toute information complémentaire liée à l’état du marché immobilier au Luxembourg.

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin